Derniers Articles

RÉFORME DES RETRAITES : Le 10 décembre, amplifions le mouvement, faisons reculer le gouvernement

Le 5 décembre :

  • 1million cinq cent mille manifestants en France ;
  • plus de 55% des enseignants en grève ;
  • grève quasi totale à la SNCF et la RATP ;
  • et 70 % des Français qui soutiennent le mouvement.
  • A Pôle emploi, nous étions 20% des agent-es à nous être mobilisés contre la réforme des retraites.

Le 10 décembre, ensemble, amplifions le mouvement, rejoignons les cortèges et réaffirmons au gouvernement que nous refusons son projet.

Retraites: Salariés du privé et du public Toutes et tous concernés

Les Fédérations réunies le 27 novembre 2019 à la Bourse du travail de Paris réaffirment leur totale opposition au projet de réforme Macron/Delevoy sur les retraites et exigent son retrait.
Cette réforme frapperait l’ensemble des salariés actifs, privés d’emploi, retraités, contrairement au plan de communication gouvernemental, qui laisse à penser que seuls les régimes spéciaux sont concernés (RATP, SNCF…).

Tous et toutes en grève le 5 décembre pour défendre nos retraites

La retraite par points, c’est :

  • Une baisse générale du niveau de pension avec le plafonnement de la dépense globale pour les retraites à 14% du PIB,
  • Une augmentation de l’âge moyen de départ en retraite avec l’instauration d’un âge pivot audessous duquel sera appliqué un malus de 5% par année manquante,
  • Une inégalité accrue pour les femmes avec la suppression des bonifications de trimestres, des majorations de durées d’assurance et des majorations de pension pour 3 enfants,
  •  Une solidarité mise à mal pour favoriser les assurances individuelles et la capitalisation

Retraites des femmes : en finir avec les inégalités !

Il est urgent d’en finir avec ces inégalités et avec les faibles pensions. Mais le projet Macron de retraite par points, contrairement aux déclarations du gouvernement, pénaliserait encore plus les femmes (ce qu’affirme aussi le récent rapport de l’Institut de la protection sociale !)

Signataires : FSU – CGT – Solidaires – CNDF, Femmes Solidaires, OLF, Collectif féministe Ruptures, Femmes égalité,  Attac France, Fondation Copernic.

Conseil Social et Economique BFC : Réduction du droit à la Défense !

Moins de moyens syndicaux, moins de moyens pour les IRP, c’est une réduction du droit des agents à se défendre contre les choix politiques de la direction d’organisations trop souvent déconnectées du service à rendre, contre la détérioration des conditions de travail, contre l’arbitraire des décisions trop souvent opaques et partisanes.
Cette réduction des moyens n’est ni plus ni moins qu’une réduction du droit à l’expression, qu’une atteinte grave à la démocratie en entreprise.

Actu Flash CCE – novembre 2019

Après un avenant à la CCN permettant d’augmenter la précarité à Pole Emploi, après un appel à mission des conseillers CDE sur des missions restreintes aux SEULES offres de plus de 30 jours, la Direction nous refait le coup de la fameuse CONFIANCE pour mieux masquer les insuffisances de ce plan qui se contente de réaffirmer un socle minimum de service permettant de répondre aux besoins des Demandeurs d’emploi et des entreprises sur l’ensemble du territoire.

Le SNU a émis un avis défavorable sur ce plan stratégique car la confiance ne se décrète pas , elle se gagne.