CSE

PROJET SNU DE GESTION DES ASC 2021 Porté lors du CSE du 27 novembre

L’objectif du SNU à travers la politique de gestion des Activités Sociales et Culturelles est de permettre une redistribution proportionnelle aux revenus des agents afin que les moins favorisés puissent accéder plus facilement à celles-ci.
A cette fin, le budget prévisionnel du SNU a été construit sur la base de 5 paliers significatifs sur toutes les prestations proposées et pour Toutes et Tous (CDI, CDD, stagiaires).

La volonté du SNU est toujours de faire plus pour ceux qui en ont le plus besoin

et son budget prévisionnel en est la concrétisation.  Voyez par vous-mêmes !

CRISE SANITAIRE – PLAN VIGIPIRATE PRENONS SOIN DE NOUS

Sommaire:

  • jauges – consignes sanitaires : demain, retour du vidéoportier
  • gestion cas Covid et cas contacts : principe de précaution
  • Désinfection : attention aux produits utilisés
  • Entretiens, activités collectives : la norme, le distanciel
  • Formations internes : priorité au distanciel
  • Services civiques : sur sites si et seulement si nécesstés de service
  • Actualisation: attention aux flux
  • Télétravail: la norme pour les acteurs gouvernementaux
  • Déplaceents : Frais kilométriques remboursés

En Direct du CSE – juin 2020

Au menu:

  • PRA phase 3 et activité indemnisation : le SNU avait prévenu (mais il n’est jamais bon d’avoir raison avant tout le monde).
  • Politique de formation de Pôle emploi
  • Evolution de l’organigramme de la DR
  • Protocole national de déconfinement phase 3 : plus d’info après  le CSE extraordinaire  du 10/07
  • Nouvelles prestations : une personne dite employable immédiatement et autonome vaut 400 euros sur le marché de la prestation.

Conseil Social et Economique BFC : Réduction du droit à la Défense !

Moins de moyens syndicaux, moins de moyens pour les IRP, c’est une réduction du droit des agents à se défendre contre les choix politiques de la direction d’organisations trop souvent déconnectées du service à rendre, contre la détérioration des conditions de travail, contre l’arbitraire des décisions trop souvent opaques et partisanes.
Cette réduction des moyens n’est ni plus ni moins qu’une réduction du droit à l’expression, qu’une atteinte grave à la démocratie en entreprise.