NAO

UNE VRAIE NAO, C’EST-À-DIRE UNE AUGMENTATION GÉNÉRALE DES SALAIRES : POUR LA DG, C’EST TOUJOURS NON !

Après le stratagème de l’usage de primes diverses et variées puis celui du recours à l’intéressement, la Direction a trouvé un nouveau subterfuge pour masquer son refus d’augmentation de toutes et tous : l’augmentation du taux de promotion pour la seule année 2021.

POURTANT AVEC :

  • Primes Covid : 7 millions
  • + Primes pour tous : 30 millions
  • + Intéressement : 15 millions
  • + Augmentation du taux de promotion : 9 millions

Il y a bien un budget conséquent pour une augmentation de la valeur du point et de la part fixe pour toutes et tous !!!

Négociation Annuelle Obligatoire sur les salaires 2021

COMME DEPUIS BIEN LONGTEMPS, NAO = ZERO, RIEN, NADA, NIET
Quand ce ne sont pas les moyens qui manquent mais l’idéologie qui ‘prime’ !

Depuis le début de la crise sanitaire, voilà plus d’un an maintenant, les agent.es, félicité.es régulièrement pour
avoir professionnellement su relever tous les défis, mesurent maintenant la valeur réelle des remerciements
de la Direction :

  • Augmentation de la part fixe et de la valeur du point : zéro !
  • N’allez pas à vous plaindre, regardez ailleurs, c’est pire !
  • Taisez-vous, Circulez, y a rien à voir !!!!
    Sous-entendu : pourquoi augmenter les agents de Pôle emploi déjà bien lotis ?

NAO: Exigeons une réelle augmentation salariale !

La Direction Générale le claironne depuis le début des Négociations Annuelles Obligatoires 2020 (NAO) en juin dernier : « Il n’y aura plus d’augmentation générale des salaires dans Pôle Emploi », rajoutant : « tant que les salaires de la fonction publique seront gelés ».
Devons-nous nous en laisser conter ? Nos organisations savent compter !

PRIME 400 EUROS BRUT : UNE « PRIMATISATION » RAMPANTE

Pour le SNU, l’ensemble de ce budget dans cette période exceptionnelle : prime Covid + prime exceptionnelle + prime d’intéressement permettait une augmentation générale des salaires et une juste reconnaissance des efforts fournis par toutes et tous dans cette période très difficile.

Face à ce constat, nous entendons également les agents qui vivent une situation financière difficile ou qui se sentent peu valorisés par rapport à l’investissement quotidien qu’ils fournissent. Le SNU, deuxième organisation syndicale de Pôle emploi, prendra ses responsabilités en signant cet accord.

0+0= la NAO, un vrai fiasco

Comme chaque année et conformément aux obligations légales, la Directeur général de Pôle Emploi a convoqué les Organisations Syndicales représentatives dans la branche CGT-FO-SNU-FSU-CGC-CFTC. Lors de la première réunion, le SNU-FSU a revendiqué une augmentation minimale en 2015 de 2,5% des salaires du personnel sous CCN. Après la seconde réunion NAO la Direction Générale nous annonce n’avoir aucune intention de permettre la moindre augmentation salariale.  Le SNU-FSU a alerté également la Direction Générale sur l’inquiétant niveau de rémunération des collègues sous statut 2003 qui subissent depuis 2007 le gel de la valeur du point de la Fonction Publique fixée à 4,63 euros, et a demandé des mesures exceptionnelles pour qu’enfin les écarts salariaux soient éradiqués.

        Le Service Public a besoin de moyens et ses agent-es doivent être reconnu-es. Pour faire front face à cette politique qui essore au fur et à mesure le pouvoir d’achat des personnels et génère son lot de précarité, le SNU-FSU appelle tous les agent-es à se mobiliser le 09 Avril 2015 en se mettant en grève et en rejoignant les manifestations.

Télécharger (PDF, 1.16Mo)