Actualité

RETRAIT DU PROJET MACRON – NON AU DEMANTELEMENT DE LA SECU TOUTES ET TOUS EN GREVE ET MANIFESTATION

Les Fédérations appellent à faire du mercredi 29 janvier, veille de l’ouverture de la conférence d’équilibre et de financement, une journée de grève massive, de manifestations et à poursuivre le renforcement, l’élargissement de la mobilisation en multipliant les initiatives les jeudis et vendredis qui suivent.

la lutte pour la défense des retraites continue

  • Déjà un mois de grève et toujours le soutien massif des Françaises et Français;
  •  Des médecins, des avocats et d’autres qui rejoignent la mobilisation;
  • Un gouvernement qui rogne déjà son fumeux principe d’universalité en accordant des dérogations maintenant des régimes spéciaux;
  •  La paupérisation avérée des retraité.es d’Europe régis par un régime par points (Suède, Allemagne);
  • Des fonds de pension conseillers directs du gouvernement sur le projet de retraites par points et gratifiés par le pouvoir (cf. la légion d’honneur au président France du fonds de pension américain BlackRock !).

NE NOUS LEURRONS PAS, CE PROJET EST PUREMENT IDÉOLOGIQUE !
Seule la mobilisation massive et générale (comme en 1995) amènera le pouvoir à céder et à le retirer.

Toutes et tous perdant-e-s avec la retraite à points Pour nos régimes de retraite solidaires

La réforme est une attaque d’une brutalité inouïe contre notre modèle de retraite solidaire, en particulier contre celle des agent-es publics. Les éléments de langage du gouvernement tentent d’imposer l’idée inverse mais ils ne résistent pas à l’analyse.

  • Les pensions ne baisseront pas ?
  • « La valeur du point ne pouvant diminuer,les pensions sont donc garanties »
  • La réforme des retraites, une « opportunité » de redéfinir les métiers de la Fonction publique ?
  • Les simulations gouvernementales : un outil de communication
  • Un âge de départ maintenu à 62 ans ?
  • Des droits nouveaux ?
  • Une solidarité renforcée ?

La retraite par points, c’est une solidarité mise à mal pour favoriser les assurances individuelles et la capitalisation ! C’est un système injuste qui pénalisera les agent-es ! Nous revendiquons son retrait !

RÉFORME DES RETRAITES : Le 10 décembre, amplifions le mouvement, faisons reculer le gouvernement

Le 5 décembre :

  • 1million cinq cent mille manifestants en France ;
  • plus de 55% des enseignants en grève ;
  • grève quasi totale à la SNCF et la RATP ;
  • et 70 % des Français qui soutiennent le mouvement.
  • A Pôle emploi, nous étions 20% des agent-es à nous être mobilisés contre la réforme des retraites.

Le 10 décembre, ensemble, amplifions le mouvement, rejoignons les cortèges et réaffirmons au gouvernement que nous refusons son projet.

Retraites: Salariés du privé et du public Toutes et tous concernés

Les Fédérations réunies le 27 novembre 2019 à la Bourse du travail de Paris réaffirment leur totale opposition au projet de réforme Macron/Delevoy sur les retraites et exigent son retrait.
Cette réforme frapperait l’ensemble des salariés actifs, privés d’emploi, retraités, contrairement au plan de communication gouvernemental, qui laisse à penser que seuls les régimes spéciaux sont concernés (RATP, SNCF…).

Retraites des femmes : en finir avec les inégalités !

Il est urgent d’en finir avec ces inégalités et avec les faibles pensions. Mais le projet Macron de retraite par points, contrairement aux déclarations du gouvernement, pénaliserait encore plus les femmes (ce qu’affirme aussi le récent rapport de l’Institut de la protection sociale !)

Signataires : FSU – CGT – Solidaires – CNDF, Femmes Solidaires, OLF, Collectif féministe Ruptures, Femmes égalité,  Attac France, Fondation Copernic.

RÉGIONALISATION DE PÔLE EMPLOI : ATTENTION DANGER !

Après les annonces du Premier ministre proposant à 3 régions d’expérimenter le pilotage de Pôle emploi sur les politiques de formation, les velléités des Présidents de conseils régionaux de régionaliser l’institution Pôle Emploi ressurgissent.
Après la Nouvelle Aquitaine, l’Occitanie, la Bourgogne Franche-Comté, les Pays de la Loire, ce sont maintenant les Hauts de France qui se mettent sur les rangs.
Le SNU Pôle Emploi réaffirme que Pôle emploi est et doit rester un Etablissement Public Administratif et National.