“Le télétravail actuel augure de formes d’organisation du travail nouvelles, beaucoup plus hybrides” (conférence Cnil)

L’expérience du télétravail massif et à temps complet agit comme un révélateur de certaines problématiques. Discussions sur le travail, maintien du collectif, rôle du dialogue social, contrôle de l’activité : lors d’une conférence organisée par la Cnil le 9 novembre 2020, des pistes de réflexion pour l’avenir ont été évoquées.

extraits:

  • “Le télétravail doit résulter d’une négociation entre les différentes parties prenantes”, Eric Delille, chef du service des questions sociales, RH et sport à la Cnil
  • “Les organisations syndicales sont poussées à négocier de meilleures conditions de déploiement du télétravail par les salariés et les entreprises, mais eux savent très bien que le télétravail rend éminemment plus complexe la construction de revendications syndicales collectives.” Danièle Linhart, sociologue.
  • “Il faut accepter que le salarié ne soit pas rivé à son écran du matin au soir”, lui accorder “l’autonomie qui lui permette de bénéficier des avantages du télétravail”, Bruno Mettling, président fondateur du cabinet Topics, ancien DRH du groupe Orange, et auteur d’un rapport sur la transformation numérique
  • “Se retrouver soudainement confiné face à son ordinateur fait perdre de vue ce pour quoi on travaille. Il y a une perte de sens…,  “il y a un risque de désengagement” des salariés, Danièle Linhart, sociologue.