Dossier synthèse assurance chômage – mai 2020

Dans ce dossier, l’UNEDIC fait une 1ière analyse des conséquence de la crise COVID sur la situation du régime d’assurance chômage.

  • financement activité partielle : “Nous estimons que le coût global de ces 2 mois d’activités partielle avoisinerait 4,9MdsE pour l’UNEDIC”
  • régime d’assurance chômage: “Les dépenses de l’Unédic (hors activité partielle) ont été supérieures de 240 M€ pour le mois de mars (observation au 30 avril). Au 20 mai, les dépenses observées, qui correspondent pour la quasi-totalité aux dépenses au titre d’avril, seraient pour le moment supérieures d’environ 800 M€ à ce qu’annonçaient nos prévisions de février dernier.”

Faisant le bilan des mesures entrées en vigueur en novembre 2019, elle interroge également sur la réforme de l’assurance chômage en cours :

  • “De novembre 2019 à février 2020, nous observons une baisse d’environ 25 000 par mois des ouvertures de droit, par rapport à la même période un an plus tôt, dont 8 000 rechargements de moins.”
  • impact des mesures reportées au 1er septembre : ” Nous estimions avant crise que 850 000 entrants seraient concernés par cette mesure lors de sa première année d’application : leur allocation mensuelle diminuerait, passant de 905 € à 708 € en moyenne par mois (-22 %), tandis que la durée moyenne de leur droit passerait d’un an à un an et demi en moyenne. Parmi eux, les plus affectés seraient au nombre de 190 000 : ils percevraient une allocation mensuelle diminuée de 50 %, tandis que la durée de leur droit s’allongerait d’un an en moyenne.”