Les intermittents déménagent les locaux de Pôle emploi

Manifestation. Les intermittents déménagent les locaux de Pôle emploi

Suite au report du procès intenté par dix intermittents du spectacle à Pôle emploi, la Kic a mis sur le trottoir une partie du mobilier de l’agence régional de Caen.

Ce jeudi 7 mai 2015, le tribunal de grande instance de Caen a reporté, pour la seconde fois, le référé intenté par dix intermittents contre Pôle emploi. Une nouvelle audience aura lieu le 4 juin. En réaction, la Koordination des intermittents du Calvados (Kic) a déménagé les locaux de l’agence régionale située 1, rue de Normandie-Niemen, à Caen.

Pour rappel, Pôle emploi réclame 160 000 € à dix intermittents pour trop perçu. L’agence considère que certains contrats de travail n’entrent pas dans le cadre des activités ouvrant droit aux annexes de l’intermittence. Les sommes demandées vont de 8 000 € à 25 000 € par personne. Pour récupérer cet argent, Pôle emploi opère des retenues sur les allocations. C’est le procédé que les dix intermittents mettent en cause devant la justice.

Une quarantaine de chaises, des tableaux, des ventilateurs et des tables ont ainsi été transportés sur le trottoir devant l’entrée de l’agence. Michel Swieton, directeur régional de Pôle emploi Basse-Normandie ; Stéphane Bailly, directeur adjoint, et Yvon Lamache, directeur de la stratégie, sont venus à la rencontre des manifestants.

La Kic demande l’arrêt des retenus sur les allocations des dix intermittents et la présence d’un technicien spécifique pour les intermittents dans les agences Pôle emploi.

“Nous vous proposons de rétablir les réunions mensuelles pour écouter vos problèmes. Mais nous appliquons la loi et les conventions”, déclare Michel Swieton.

Les deux parties se sont quittées après une heure de discussion.

Une pétition est en ligne pour soutenir les dix intermittents.

http://www.ouest-france.fr/les-intermittents-demenage-les-locaux-de-pole-emploi-3384718