Un peu de SNU n°3

Voici le troisième numéro du journal du SNU Bourgogne. Certains seront tentés de dire « déjà ! », d’autres « encore ! ». Le SNU dira « toujours », ce qui n’est pas forcément le signe d’un dialogue social vivant et encore moins d’un avenir aussi brillant que certains voudraient nous vendre. Il est d’autant plus incertain que les charges de travail s’alourdissent chaque jour un peu plus avec en corrélation une dégradation de plus en plus visibles des conditions de travail. Et ce n’est certainement pas fini, alors que se profile à l’horizon un décret qui changera profondément le visage de l’ANPE, puisqu’il permettra entre autre, en modifiant le code du travail, la création de filiales par l’agence, la vente de prestations de service, ainsi que l’arrivée des collectivités territoriales dans les conseils d’administrations régionaux. L’ANPE deviendrait un EPIC (établissement public industriel et commercial) et ne sera plus un EPA (établissement public administratif). D’aucun nous traiteront d’esprits chagrins, mais les précédents tels France Télécom ne peuvent que nous faire redouter la privatisation d’une bonne partie des activités de l’agence ainsi que le glissement d’un statut public à un statut privé. Nous vous en reparlerons très prochainement, mais en attendant, le SNU Bourgogne et toute l’équipe de rédaction vous souhaitent de joyeuses fêtes de fin d’année et vous donne rendez-vous en 2007 pour le n°4.

Télécharger (PDF, 970KB)